Les martyrs d’aujourd’hui sont persécutés, calomniés et tués parce qu’ils sont fidèles à l’unique pain qui les rassasie c'est-à-dire Jésus. Lors de l’homélie de la messe du matin à la maison Sainte-Marthe, le pape s’est appuyé sur l’histoire du premier martyr de l’Eglise, Saint Stéphane, pour mettre en lumière une fois de plus la condition dramatique d’un grand nombre de chrétiens dans le monde. « L’histoire de Stéphane - soutient le pape -  suit les mêmes pas que ceux de Jésus ». Il parlait dans le Sanhédrin avec la sagesse de l’Esprit Saint, mais il parlait à des cœurs endurcis et à des oreilles sourdes. « La parole de Dieu - a-t-il ajouté – déplait toujours à certains cœurs, elle dérange car elle t’interpelle. L'histoire de l'Eglise est l'histoire des martyrs, même de ceux cachés, qui souffrent car ils sont fidèles, de ceux qui cherchent de nouveaux chemins et qui sont calomniés, persécutés par tant de pharisiens modernes qui se croient les patrons de la vérité. Unissons-nous dans la prière avec ceux qui souffrent. ...