Laïcs

 

Comité Catholique International pour les Tsiganes
CCIT

...Depuis de nombreuses années, notre organisation s’efforce de contribuer à la promotion humaine et spirituelle des Tsiganes dans un esprit évangéliques. Nous collaborons d’ailleurs étroitement et amicalement avec le Conseil Pontifical pour l’apostolat des Migrants et avec son président...

Notre joie fut grande, de constater la présence à C. des Soeurs Mariales et surtout d’apprécier la qualité de leurs contacts et leur fraternité authentique avec cette population. ...

Ces religieuses ont participé à notre rencontre internationale annuelle qui a lieu en Croatie et qui a rassemblé une centaine de personnes de 16 pays différents. ...

Par leur expérience et leur ouverture de coeur et d’esprit, ces religieuses ont grandement enrichi notre rencontre et ont ainsi pris une place importante et très appréciée dans notre organisation. Elles apportent avec nous - et nous aident à le faire mieux - le témoignage de l’affection privilégiée de Dieu et de l’Eglise pour les plus démunis....

Elisa et Léon Tambour

 

 

 

Un grand merci pour toutes les grâces reçues au moment de la maladie de mon mari.

Chaque fois que je venais voir les petites Soeurs Mariales, j'avais des sourires et la phrase qu'il fallait pour tenir le coup.

Union de prière,

Madame de B., France

 

 

 

"JE SUIS NÉE POUR AIMER"

"On l'écoute. Des images passent, de saintes sous leur chasuble...

Mais sous l'aisance perce une gravité ardente,

et cette foi,

sans fausse honte, sans faux-fuyant, entière,

utilisant le Verbe en qui elle se fonde,

qui ne cesse de témoigner,

d'élucider, de prophétiser peut-être...

Nous sommes devant Mère Myriam...

Et cependant,

plus que la prophétesse Myriam,

plus que la mystique Thérèse,

c'est la fervente jeune fille de Thèbes qu'elle évoque à mes yeux

... Antigone ...

Comme elle,

soumise aux rites dont elle sait le sens,

fidèle à ces lois fondamentales, pas forcément écrites,

auxquelles obéissent ceux qui se savent "nés pour aimer".

Christine Delafosse : Une double vocation
la Scène Catholique, in Autrement, 1985

 

 

 

"UN SYMBOLE DE RÉCONCILIATION"

 

Rescapée d'une famille décimée par les persécutions hitlériennes,

ayant moi-même échappé au génocide,

grâce à une famille catholique qui prit en charge la petite fille juive que j'étais,

j'ai conservé vivace en mon cœur la reconnaissance pour ceux qui m'ont sauvée...

 

C'est comme si Mère Myriam symbolisait à elle seule la réconciliation

que j'ai tant souhaitée.

 

Cette réconciliation possible, je le sais, entre gens de bonne volonté.

 

Mère Myriam a elle aussi connu la persécution, stalinienne cette fois.

Elle était parfaitement à même de comprendre la douleur juive et de s'y identifier.

 

Certains, dans les synagogues, rejetteront

cette femme vibrante d'amour pour un Jésus-Christ refusé par le judaïsme.

 

Des Catholiques, de leur côté, seront incapables de comprendre

comment on peut à la fois témoigner du Saint Esprit et de l'amour d'Israël.

 

Pour moi, cette vie est un exemple,

par-delà les sectarismes,

il est une Mère Supérieure qui, dans son couvent,

prie à la fois pour les Juifs et pour les Catholiques.

 

Pour moi, je l'avoue, cela me donne confiance en l'avenir et me rassure.

 

Je sais bien qu'il est encore fécond le ventre de la bête immonde mais

il est bon qu'il y ait de par le monde des Mères Myriam pour l'exorciser...

J. T. Fontainebleau